2016, se laisser guider au grè du vent

Publié le 18 Janvier 2016

Comme veut la coutume je vous souhaite à tous une bonne année 2016, à vous ainsi qu'à vos proches. Je ne m'attarderais pas sur l'année que nous venons de passer, si ce n'est que pour en garder le positif et le motivant afin d'attaquer cette nouvelle année le mieux possible.

D'un point de vue personnel, la plus belle chose que je retiendrais de 2015 est celle d'être père depuis plus d'un an, regarder mon fils grandir, découvrir et s'émerveiller du monde qui l'entoure est un cadeau au quotidien.

On cherche tous à se réaliser, à trouver sa place, sa raison d'être, il est la mienne je me sens grandi grâce à lui. Voir cette lumière dans ses yeux lorsque nos regards se croisent me remplit d'une énergie qui m'aide à aller de l'avant.

 Bon sang ne saurait mentir

Bon sang ne saurait mentir

L'aventure de ce blog est encore une chose surprenante pour moi, du fait qu'il soit encore là et surtout qu'il vive encore et cela c'est grâce à vous qui m'encouragez à le nourrir, je vous en remercie et je vais m'efforcer de l'alimenter plus régulièrement, mais attention la médiocrité ne fait pas partie de mon vocabulaire (ah bin si en fait ^^), je ne vais vous submerger d'articles bâclés, je prône la qualité et non la quantité. Je prends plaisir à écrire, à laisser mon esprit vagabonder, cela donne par moment des résultats intéressants enfin j'espère ;)

Ten Teki Ha Seki. Même une goutte d'eau creuse la pierre. Calligraphie de Pascal Krieger

Ten Teki Ha Seki. Même une goutte d'eau creuse la pierre. Calligraphie de Pascal Krieger

Du point de vue pratique martiale 2015 aura été une année que je qualifierais de charnière, je suis reparti de zéro et cela m'a fait un bien fou. Ma décision de pratiquer le Kishinkaï Aïkido, l'aventure du KAZE (Kishinkaï Aïkido Saint Etienne), mon rôle d'Uke que je prends très à cœur, la continuité de l'atelier Sagesse du Corps au sein du foyer de l'Embellie; tout cela m'a je pense aidé à savoir réellement dans quelle direction je veux aller. Je ferais de mon mieux à chaque keiko, chaque ukemi, chaque stage que je pourrais faire en 2016.

Comme dit Pascal Krieger dans son livre Ten Jin Chi ou une approche calligraphique du Budo

" Dans de tels voyages, le but n'est qu'un prétexte, une direction générale proposée pour faire avancer le pratiquant. Ce qui importe, ce sont les expériences qu'il fait en chemin, les gens qu'il côtoie sur la route, c'est cela qui va le former.

Il est même amusant de constater que le but proposé au début est souvent un leurre, et que ce but change en cours de route, s'éloigne et perd de son importance. Jusqu'au jour où l'on se contente d'avancer, de goûter au plaisir du voyage "

Alors, bonne route !

Senri no Gyô Sokka Hajimaru. Même un voyage de mille lieues commence sous tes pieds. Calligraphie de Pascal Krieger

Senri no Gyô Sokka Hajimaru. Même un voyage de mille lieues commence sous tes pieds. Calligraphie de Pascal Krieger

Shinnen akemashite omedetô gozaimasu ^^

Shinnen akemashite omedetô gozaimasu ^^

Rédigé par Mathias Capron

Publié dans #Année, #2016, #Réflexions, #Amp, #Kishinkai, #Sagesse du Corps, #Kokoro

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article